Catégories
mobilisation

Scène de crime à Saclay

Le 26 avril, pour un « Retour sur Terres », mobilisons-nous sur le plateau de Saclay pour stopper le désastre du Grand Paris !

Mise à jour du 26 avril

Ce mardi 26 avril 2022, partout en France, un Retour sur Terres par l’action a eu lieu pour dénoncer et agir contre les projets injustes, nuisibles et polluants proches de chez nous.
Loin d’être « NIMBY » (« pas dans mon jardin »), nous prenons notre droit d’être entendu⋅es car nous n’attendons plus rien d’un gouvernement activement complice de ces entreprises et projets qui empoisonne la vie et nous condamnent à un avenir sombre.

Ce 26 avril, nous avons donc été nombreux⋅ses à nous être déplacé⋅es pour constater l’immensité des dégâts causés sur le plateau de Saclay.
Loin d’être les seuls projets nuisibles pour l’environnement en Île-de-France, avec les copaines de la Coordination des Luttes Locales IDF (JAD d’Aubervilliers, Val Bréon, Gonesse, Alternatiba et bien d’autres), nous avons vu l’horreur, nous avons pleuré la disparition de notre mésange géante et nous resterons prêt⋅es à nous battre pour nous défendre, partout en France et en Île-de-France !

Pour (re)vivre ce Retour sur Terres :
Le fil Twitter de la journée, notre Instagram et ci-dessous quelques images

La nuit : Collage d’affiches dénonçant le massacre en cours

10h, devant le lycée Camille Claudel : Prises de paroles de paroles des collectifs CCL18, OUI aux terres de Gonesse, Val Béton, Sauvons les jardins ouvriers d’Aubervillers pour faire un point sur leurs luttes locales, le tout sous l’œil bienveillant de M’Hup, la mésange géante de Zad’Art

11h, devant les travaux du tunnelier Céline : De nouvelles prises de paroles de Saccage 2024 qui est venu annoncer les 21 et 22 mai les rencontres internationales anti-Olympiques et de Carrières de Meudon en lutte qui s’oppose au comblement de leurs carrières par des déchets de chantier pollués et des milliers de m3 de béton, venu également annoncer une manifestation le 15 mai à 15h sur Meudon.

12h, quartier Polytechnique/Corbeville : Après avoir traversé tant de béton, tant de massacres, un die-in a pris place en pensant à toutes ces victimes humaines et non-humaines causés par les travaux d’urbanisation. Un poème JADiste a été lu et malheureusement, ce fût trop d’émotions pour M’Hup qui s’est retrouvée submergée par toutes ces destructions. Un hommage funèbre lui fût donc lu en espérant que cesse l’écocide…


Mardi 26 avril, deux jours après le second tour d’une élection présidentielle complètement déconnectée des urgences planétaires, des actions locales de résistances sont organisées partout en France par de nombreuses associations et collectifs sous la même bannière d’un « Retour sur Terres ».

En Île-de-France, le plateau de Saclay a été choisi comme lieu d’action par la Coordination des luttes locales (Collectif pour le Triangle de Gonesse, Sauvons les Jardins d’Aubervilliers…) avec le soutien d’Alternatiba et d’Attac.

Pourquoi Saclay ? Car il s’y déroule un écocide massif, perpétré dans le cadre de l’un des plus grands chantiers du Grand Paris. Qu’ils soient écologiques, sociaux ou économiques, les impacts destructeurs sont innombrables :

  • saccage de centaines d’hectares de terres agricoles fertiles, affectant la sécurité alimentaire future des populations
  • bétonnage irrémédiable des sols, entraînant pollutions, destructions d’espèces et inondations
  • construction au milieu des champs d’un métro de prestige au détriment des vrais besoins de transport
  • fermeture d’hôpitaux et de classes dans les quartiers, au profit d’un hôpital high tech et d’un lycée d’élite
  • déménagements absurdes, abandon et vente à l’encan de sites historiques comme Grignon
  • marchandisation, précarisation et mise au pas de la recherche et de l’université

Venez inspecter la scène de ces crimes lors d’une grande marche « festive et funèbre » : musique, chants, masques, poèmes et actions symboliques rythmeront la marche. Les victimes humaines et non-humaines (mésanges, écureuils roux, crapauds, tritons, vers de terre et autres étoiles d’eau) des pelleteuses du Grand Paris Saclay sont toutes invitées à se joindre à l’enquête. En d’autres termes, venez déguisés !

En avant première, quelques photos du crime :

Les infos pratiques

Rendez-vous mardi 26 avril à 10h devant le lycée Camille Claudel de Palaiseau (17 rue Maximilien Robespierre 91120 Palaiseau).

Accès par le RER B :
– station Palaiseau + 16 min de marche (attention ça monte)
– station Massy-Palaiseau + bus 91-06 ou 91-10 ou 91-11, arrêt Rond Point Camille Claudel

La marche est une manifestation déclarée et se terminera vers midi par un pique-nique. Attendez-vous tout de même à de belles surprises !

Consultez l’événement sur Facebook : Scène de crime à Saclay

Le tract :

Plus d’informations sur le mouvement national

Lire l’appel à amplifier les résistances locales (blog Mediapart)

Consulter l’ensemble des actions du 26 avril sur Résistances locales (site web)

Voir aussi Retour sur Terres – 5ème vague d’actions contre la réintoxication du monde (événement Facebook)

Regarder le teaser vidéo de l’événement